Affaire des dîners clandestins : la position virulente (et inattendue) de Laurent Ruquier

Un mois après le scandale des dîners clandestins révélés dans le JT de M6, Laurent Ruquier s’est exprimé au micro de RMC dans Les grandes gueules mercredi 12 mai 2021. L’occasion de pousser un coup de gueule contre la perquisition de Pierre-Jean Chalençon.

  • Laurent Ruquier

C’est une polémique qui divise l’intelligentsia parisienne… Le 2 avril 2021, M6 dévoilait au grand jour l’existence de dîners clandestins luxueux organisés dans la Capitale. Selon le journal télévisé, ceux-ci auraient eu lieu au Palais Vivienne, détenu par Pierre-Jean Chalençon, mais aussi chez le chef Christophe Leroy, réputé pour recevoir toutes les stars du pays dans ses plus beaux restaurants. Suite à ces révélations, plusieurs langues s’étaient déliées pour dénoncer ces nombreuses invitations VIP, également envoyées au porte-parole Gabriel Attal. Le 12 mai 2021, Laurent Ruquier s’est exprimé à ce sujet au micro de RMC dans Les Grandes gueules. Un nom d’émission qui lui va comme un gant puisque l’animateur des Grosses Têtes n’a pas gardé sa langue dans la poche…

“Moi je m’en fous de l’affaire Chalençon !”

Comme depuis le début de la pandémie, Laurent Ruquier n’a pas hésité à fustiger le gouvernement et sa gestion de la crise qu’il juge désastreuse. Après avoir reproché au ministre de la Santé, Olivier Véran, d’avoir utilisé un moyen “honteux” pour “faire taire l’opposition” lors de son coup de gueule à l’Assemblée Nationale le 17 mars 2021, le présentateur de France 2 est reparti de plus belle au sujet des dîners clandestins. “Vous faites partie, on va dire, de la France privilégiée, comme nous tous d’ailleurs !”, lui lance la chroniqueuse des Grandes Gueules. “Mais quand je râle, ce n’est pas pour moi !”, lui répond Laurent Ruquier avant de lui donner son avis tranché sur la question.

“Est-ce que la France privilégiée elle a participé à des dîners clandestins ?”, retente la journaliste. “Pas du tout. Déjà je travaille trop, j’ai pas le temps d’aller au restaurant le midi et le soir, je ne suis jamais allé dans un restaurant clandestin. Mais si j’étais allé dans un restaurant clandestin, j’assumerais, et puis je leur dirais : ‘Oui, et je vous emmerde !'”, a-t-il balancé avant d’ajouter : “Moi l’affaire Chalençon, ça ne m’a pas choqué. Je m’en fous que Chalençon fasse des dîners clandestins. Moi, ce qui me choque c’est que les restaurants soient toujours fermés !” Une réponse qui ne pouvait pas être plus claire…

Source: Lire L’Article Complet