Affaire Delphine Jubillar : l'avocat de Cédric évoque des "rivalités" avec les amies de sa femme

La demande de remise en liberté de Cédric Jubillar a été rejetée jeudi 2 septembre 2021, selon les informations du Point. Interrogé sur NRJ12, Me Jean-Baptiste Alary s’est exprimé sur les rapports conflictuels entre son client et les amies de Delphine Jubillar.

  • Delphine Jubillar

Mais que s’est-il passé dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 ? Près de neuf mois après la disparition de Delphine Jubillar, les regards restent tournés vers son mari, suspect numéro 1. Jeudi 2 septembre 2021, sa nouvelle demande de remise en liberté a été rejetée, a indiqué Le Point. Interrogé dans Crimes et faits divers : la quotidienne diffusé sur NRJ12, son avocat, Me Jean-Baptiste Alary, a réagi à cette décision. L’occasion de confirmer des tensions entre le mari et les amies de l’infirmière.

Après un rassemblement et une battue organisés en mai 2021, Cédric Jubillar avait envoyé un SMS pour le moins troublant à l’une des amies de son épouse : “Ce qui m’a fait rire, c’est votre façon de parler, de rire ou de pleurer avec vos t-shirts et banderoles, vous êtes pathétiques”, a-t-il écrit. Et d’ajouter : “Vous n’êtes qu’une bande de dindes gloussant devant les caméras. Vous faites pitié.” Un message dévoilé par BFMTV lundi 30 août 2021, soit quelques jours après la demande de remise en liberté du mari de Delphine. Interrogé à ce sujet par Jean-Marc Morandini, Me Jean-Baptiste Alary s’est montré sceptique : “J’espère ne pas sombrer dans la paranoïa, ça m’inquiéterait. Depuis le début de ce dossier, la fuite des informations dans la presse est quand même savamment orchestrée. Soyez-en sûr, ça ne vient pas de la défense, puisque très longtemps, je n’avais même pas accès au dossier”, a-t-il déclaré, avant de poursuivre : “Aujourd’hui, quelques jours après une demande de remise en liberté, on ressort encore une information relativement importante ou, du moins, qui jette le trouble sur la personnalité de Cédric Jubillar.” Et de conclure : “Ces SMS sont désagréables, ils sont adressés dans un contexte de forte rivalité entre les amies de Delphine Jubillar qui le mettent régulièrement en cause sur les réseaux sociaux, et lui qui essaie de s’en défendre. On a deux clans qui s’affrontent.”

La défense “va contester” la décision

Si la remise en liberté de Cédric Jubillar a, une nouvelle fois, été refusée, son avocat n’a pas dit son dernier mot. “C’est une décision dont on prend acte. On a l’habitude de ce genre de décision quand on pratique la matière. La motivation d’un juge des libertés est toujours contestable ou régulièrement. Aujourd’hui, on nous annonce cinq arguments, qui sont assez bateau et que l’on retrouve dans toutes les procédures”, a-t-il souligné, avant d’ajouter : “On va contester, la chambre de l’Instruction va être saisie, et on aura la possibilité de modifier la décision du Juge des Libertés et de la détention qui a été rendue. Il y aura une audience publique durant laquelle on pourra exposer les arguments de la défense, en espérant que cette fois-ci ils seront entendus.”

Source: Lire L’Article Complet