À 80 ans, Macha Méril revendique son droit à se sentir désirable

“Je viens de fêter mes 80 ans et je pense que c’est le bel âge, vraiment “, lance Macha Méril au Parisien. “C’est tellement formidable, être belle jusqu’au bout. Souvent on me dit : ‘Vous n’avez pas changé.’ Mais si, je m’améliore”.

Avant son premier retour sur scène depuis la mort de son mari Michel Legrand, en 2019, elle s’abandonne aussi aux confidences.

Mieux vivre sa sexualité

L’actrice n’a jamais eu peur d’évoquer ouvertement sa sexualité et continue de le faire : “Je vous assure que je suis une femme bien plus intéressante maintenant, et même désirable, je ne vois pas pourquoi la sexualité s’arrêterait. Mon livre Biographie d’un sexe ordinaire (Publié en 2003, NDLR), il faudrait que je le réécrive parce qu’on ne vit pas sa sexualité de la même façon à 30, 40 ou 50 ans… Et après. Parce que ça continue, c’est la bonne nouvelle.”

Un regard bienveillant pour la jeunesse

En revenant sur le thème de la pièce de théâtre intitulée Sorcière, rendant hommage à des textes de Marguerite Duras, Macha Méril évoque les jeunes femmes d’aujourd’hui : “Elles ont compris qu’il y a des expériences majeures et des expériences qui sont moins importantes mais qu’il faut vivre quand même. […] Et aujourd’hui, les femmes sont beaucoup plus courageuses qu’avant et y vont.

Elle se dit positive par rapport au mouvement MeToo : “Ça prendra du temps, mais ça va changer. Les hommes prendront goût à ne pas être violents, ça va changer… “.

Retour sur sa passion avec Michel Legrand

Impossible de ne pas évoquer Michel Legrand, décédé en 2019, qu’elle avait épousé en 2014. “Il est là, avec moi, je le sais. Notre histoire est tellement incroyable, j’ai tellement de chance. Etre aimée, c’est formidable, mais être aimée d’un génie…”.

  • La sexualité des seniors, entre tabou et plaisir
  • (Re)tomber amoureux à 70 ans

Source: Lire L’Article Complet