"Face fitness", la gym du visage pour garder une peau ferme

Gym, yoga facial, massages musculaires… on sculpte ses traits comme sa silhouette, en s’adonnant au face fitness. Adresses et conseils de pro pour s’entraîner à la maison. À la clé : éclat et tonus.

Votre visage compte 43 muscles, d’aucuns disent plus de 50, voire 94. Toujours est-il qu’ils sont capables de reproduire 10.000 expressions. Et 17 ne s’occupent que du sourire ! Ce sont aussi eux qui assurent le galbe et la tonicité des traits. Avec 15.000 microcontractions par jour, certains muscles travaillent trop – ce qui finit par créer les rides d’expression – et d’autres pas assez. Avec le temps, ces derniers font relâche, et la peau avec. D’où l’idée d’en détendre certains (sans les paralyser comme avec le Botox) et d’en stimuler d’autres. 1, 2, 3, liftez !

La muscu anti-âge

Avec des massages qui resculptent les traits. Le principe existe depuis longtemps. Déjà en 1958, Pierre Darphin, botaniste et kinésithérapeute, dispensait à ses clientes sa méthode de massage kinésio, encore pratiquée aujourd’hui dans l’institut Darphin de la rue du Faubourg Saint-Honoré, à Paris. Mais, dernièrement, ces techniques sont revenues en force grâce aux facialistes, ces expertes de la peau qui, à mi-chemin entre le dermato et l’esthéticienne, ont mis au point leurs protocoles perso de «lifting naturel». Chacune a le sien, mais la plupart mixent drainage, kobido, pincements Jacquet, massage buccal (à l’intérieur de la bouche), acupression… Avec une gestuelle 100 % manuelle ou à l’aide de petits outils (rouleaux de quartz, de jade, de bois, de métal…).

Qu’en attendre ?

Grâce au drainage, qui évacue les toxines et la relance de la microcirculation, la peau est tout de suite mieux oxygénée, donc plus saine et plus radieuse. Au fil des séances, les rides d’expression s’atténuent, les pommettes se repulpent et l’ovale se retend. Une bonne alternative aux piqûres et au bistouri. À condition de s’appeler «Constance». Généralement, on conseille une séance par semaine en cure d’attaque, puis une par mois en entretien.

En vidéo, le massage du visage par Delphine Langlois, facialiste

Les reines du “skin coaching”

Il s’agit d’une vraie prise en main d’au moins 45 minutes. Ça peut parfois faire un peu mal si on est très crispée, et le massage intrabuccal n’a rien de sexy, mais la plupart du temps, on passe un bon moment. Parmi les officiantes les plus connues, on compte Chantal Lehmann, Sophie Carbonari, Marie Depoulain, Aline Faucheur, Martine de Richeville, Anne Cali, mais à découvrir aussi…

Le Face Sculpting d’Olfa Perbal

Il n’est pas rare de voir entrer quelques actrices et une ex-première dame au 17, rue Fantin-Latour, petite rue discrète du XVIe arrondissement de Paris. Avant, elles y venaient surtout pour le fameux massage anticellulite de la diva du palper-rouler. Aujourd’hui, Olfa Perbal ne remodèle pas que les corps mais aussi les visages, grâce à son nouveau soin signature Full Face Fitness. Son objectif ? Venir à bout des teints gris, des poches, des rides et des ovales en perdition. Drainage, pétrissages, pressions, vibrations, pincements… Elle travaille pendant 50 minutes tout spécialement les muscles du bas du visage et du contour de la bouche. «Non seulement ces manœuvres stimulent les fibroblastes qui produisent le collagène et l’élastine, mais en gonflant, les muscles remplissent la ride et redonnent de la matière au visage», explique Olfa. Et comme cette grande empathique ne souhaite pas réserver ses soins à une élite, elle pratique des tarifs très raisonnables, soit 75 € la séance (corps ou visage).

Tél. : 01 73 77 37 10

Le néoKobido de Delphine Langlois

Si la maison Dior l’a choisie pour mettre au point la gestuelle de massage de son sérum Super Potent Capture Totale, ce n’est pas un hasard. Le bouche-à-oreille a fait son effet et son nom circule au sein du gratin parisien. Après avoir travaillé quinze ans au George V, cette jeune femme radieuse reçoit maintenant «chez elle», dans un lieu chic et cosy, au cœur de Paris ou à La Garenne-Colombes. Chacun de ses massages est différent en fonction de la morphologie du visage, mais tous s’appuient sur le kobido, transmis par les maîtres japonais. Et comme Delphine est très pédagogue, elle donne sur son compte Instagram une foule de conseils simples pour s’automasser à la maison. Succès oblige, elle est surbookée mais assure la formation d’autres facialistes, regroupées sur le site lesfacialistes.com

200 € pour 1h15. Rendez-vous sur delphinelanglois.com

«Lorsque je me regarde dans le miroir, je vois que je ressemble à ma mère, ça me réchauffe le cœur. Je me vois vieillir, et ça ne me gêne pas, car cela signifie que je suis vivante.»

Dans InStyle, le 15 mars 2018.

«Je n’ai pas envie de cacher mon âge : j’adore vieillir ! Je me suis toujours projetée très vieille. Physiquement, je ressemble parfois à un sac, mais ce n’est pas grave. […]»

Sur marieclaire.fr, en 2013.

«J’ai été témoin de femmes essayant de rester jeunes en s’infligeant certaines choses. Je suis reconnaissante de pouvoir apprendre de leurs erreurs, car grâce à elles je ne m’injecte aucune cochonnerie dans le visage. Elles essayent d’arrêter le temps, mais tout ce qu’on voit c’est une personne peu sûre d’elle qui ne s’autorise pas à vieillir.»

Sur Yahoo, le 29 décembre 2014.

«Sur ce visage plus âgé, je vois ma vie. Chaque ridule, chaque ride du sourire, chaque tâche. On dit qu’avec l’âge, tu ressembles à ce que tu es à l’intérieur. Tes rides reflètent les chemins que tu as pris; elles forment la carte de ta vie. Mon visage reflète le vent, le soleil, la pluie et la poussière des voyages que j’ai entrepris. Mon visage porte tous mes souvenirs. Pourquoi voudrais-je les effacer ?»

Dans son autobiographie, La Femme que j’ai voulu être (2016, Éd. Flammarion).

Les nouveaux studios

Ils s’appellent Seasonly ou encore FaceKult, et viennent démocratiser la technique des facialistes dans leurs nouveaux temples du glow. Et montrer que le soin du visage n’est pas juste une question de cosmétiques mais bien de gestuelle. Dans ces «clubs de remise en forme» pour la peau, on oublie l’esprit institut pour s’offrir un soin court et personnalisé, qui associe échauffement, phase plus intense, pour finir sur une partie étirements. Le tout à pratiquer régulièrement. «Comme pour le sport, plus c’est régulier, plus on a des résultats sur le long terme», explique Moorea Boucard-Oliva, manager du studio Seasonly, rue de la Lune, à Paris. L’enseigne, fondée par Fanny Péchiodat, s’est offert deux nouvelles adresses en 2020 : l’une dans le XVIe arrondissement parisien et l’autre à Bordeaux, avant une prochaine ouverture à Lyon. Dans un décor aussi apaisant qu’élégant, les «profs de peau» mettent notre visage à l’exercice.

Leur best-seller ? Le soin Gym (55 €), soit 30 minutes de mouvements profonds pour défroisser, défatiguer et décrisper les traits en réactivant la production de collagène et d’élastine. Le ballet des doigts sur le visage travaille la microcirculation et le drainage lymphatique, alterne tapotements, battements et palper-rouler. Une danse tonique puis douce qui a même le don d’apaiser. Le tout avec un minimum d’actifs. «Avec les bons produits, la juste manière de les appliquer et des massages réguliers, on peut vraiment changer la façon dont notre peau réagit», ajoute Céline Perrin, responsable des Skin Studios (seasonly.fr).

Chez Facekult, qui a ouvert sa première adresse dans le IIe arrondissement de la capitale en début d’année, pas de cabine individuelle, mais une rangée de sièges où l’on prend place pour un massage basé sur le principe de la mécano-stimulation pratiqué par un coach facialiste. Un entraînement sur mesure qui associe gestuelle et sérum personnalisé (59 €). Le petit plus ? Une infusion d’acide hyaluronique combinée à de l’oxygène et diffusée avec un aérographe sur la peau. L’expérience peut être renouvelée de manière hebdomadaire (on peut d’ailleurs prendre un abonnement, comme au sein d’un club sportif). Ou être poursuivie à la maison avec des visiocoachings via Zoom. La prochaine étape ? Un soin Kult qui mise sur un «super» entraînement du visage d’une heure (facekult.com).

En prévention la gymnastique corrective

Oubliez les grimaces et les A, O, X avec la bouche, qui risquent plus d’accentuer vos plis d’amertume que de vous dérider. Très efficaces mais pas si simples, les exercices de gymnastique du visage ont aussi fait leur preuve pour retarder les effets du vieillissement. À condition de montrer un minimum de persévérance. Et de ne pas faire n’importe quoi ! Comme des abdos mal exécutés font mal au dos, des mouvements incorrects peuvent se montrer contre-productifs. L’avantage : cinq minutes par jour suffisent.

3 exercices très simples pour raffermir l’ovale

-Tirer la langue loin devant soi (dix fois).

-Appuyer la pointe de sa langue sur le palais, derrière les dents ou encore un peu plus loin. On doit sentir que ça retend le maxillaire. À répéter dès qu’on y pense dans la journée.

-S’asseoir, poser le coude sur une table et placer le poing sous son menton. Puis, tenter d’ouvrir la bouche, en freinant avec le poing.

À lire : La Gymnastique faciale, de Catherine Pez, Éditions de l’Homme.

Les bons outils

Les mains des pros semblent difficiles à remplacer, mais on peut tout de même miser sur leurs instruments, qui ont fait leur entrée dans nos salles de bains. Le roller de quartz pour la fermeté, d’opale (pour l’hydratation) ou de jade se sont largement démocratisés et viennent même de faire leur entrée chez Zara. Cha Ling vend ses soins avec un ridoki, outil modelant pour le visage. Son grand frère, le gua sha, fait lui aussi de plus en plus parler de lui pour redessiner et repulper. Chez Holidermie, les deux trouvent leur place dans le Set HoliFace Yoga, aux côtés d’une huile, d’une balle pour masser les joues et les pommettes… et d’un minitapis de yoga pour s’accouder devant son miroir. La marque, fondée par Mélanie Huynh, propose également dans son loft des ateliers de HoliYoga, une technique à mi-chemin entre le vinyasa, le yoga du visage et la méditation (30 €, 1h30).

holidermie.com

Le tai-chi du glow

À la Maison du Tui Na. La médecine chinoise ne manque pas de ressources pour dynamiser notre visage. Le nouveau soin Jade Power Liftant de la Maison du Tui Na s’inspire d’une technique ancestrale utilisée par les concubines de l’empereur. Concrètement, la praticienne alterne des manœuvres qui augmentent l’apport d’oxygène, accélèrent la régénération cellulaire et le drainage lymphatique, décongestionnent le contour des yeux et libèrent toutes les crispations de la mâchoire. En live, une danse bioénergétique à fleur de peau, sur le crâne et le cou, avec les doigts mais aussi différents chinese tools en quartz rose ou pierre de jade. On ressort aussi fraîche qu’après une heure de footing en plein air. Avec zéro courbature !

85 € pour 50 minutes. lamaisondutuina.com

Source: Lire L’Article Complet