3 erreurs que l’on fait toutes en appliquant son huile sur le visage

Certaines idées reçues peuvent compromettre votre peau au lieu de l’embellir. Découvrez lesquelles sans plus tarder !

Restez informée

Ces dernières années, les huiles pour le visage sont devenues extrêmement prisées (et à juste titre). Ces cosmétiques peuvent être très intéressants pour la peau. À condition qu’ils soient utilisés correctement ! Voici les principales erreurs à éviter, selon les conseils d’une esthéticienne de Well and Good.

1/ Utiliser une huile pour hydrater son visage

Les huiles n’hydratent pas la peau. Ses composants sont occlusifs : ils créent comme une barrière physique à la surface de la peau. Il faut donc impérativement hydrater sa peau avec des ingrédients humectants (tels que l’eau, la glycérine végétale ou l’aloe vera). En revanche, si vous souhaitez retenir l’humidité de votre peau après l’avoir hydratée avec un humectant, l’huile peut être très intéressante. Elle prolongera avec efficacité l’hydratation de votre peau, puisqu’elle va retenir l’eau.

2/ Appliquer son huile au mauvais moment

Comme évoqué ci-dessus : l’huile retient l’eau, mais elle n’hydrate pas. Alors, on l’applique toujours après son soin de jour ou de nuit hydratant (pour celles qui le souhaitent, puisque cette étape n’est pas “obligatoire”).

3/ Choisir une huile comédogène

Certaines huiles sont plus comédogènes ou obstruent les pores, ce qui peut provoquer des éruptions cutanées. Parmi elles : l’huile de coco ou encore l’huile de palme. Des huiles légères non comédogènes telles que : l’huile de marula, de chanvre, de carthame, de tournesol, de pépins de raisin, d’argan, d’avocat, d’amande douce et de jojoba sont préférables. Vous savez tout !

Source: Lire L’Article Complet