VIDÉO – « Tout sera fermé en 2021, voire 2022 ! » : Pascal Praud pessimiste sur la Covid

Sur le plateau de L’Heure des pros sur CNews, Pascal Praud a imaginé quel serait l’avenir des Français à cause de la pandémie de la Covid-19. Le journaliste s’est montré pessimiste.

A propos de

  1. Pascal Praud

“Nous sommes dans une logique mortifère.” Ces mots, ce sont ceux de Pascal Praud. Alors que la pandémie causée par la Covid-19 ne faiblit pas, le présentateur de L’Heure des pros, diffusée sur CNews, peine à garder espoir. Face à ses invités, ce mardi 19 janvier, le journaliste au tempérament de feu a imaginé l’avenir : “Moi, je vous le dis et je prends les paris avec tout le monde : tout sera fermé en 2021, et peut-être aussi en 2022.” Selon lui, “on ne s’en sortira jamais”. La faute à un variant du virus.

Une perspective qu’Ivan Rioufol, journaliste au Figaro et invité de l’émission, ne partagerait pas. “Vous essayez de faire peur aux gens, a-t-il sèchement lancé à Pascal Praud. Avant d’asséner : “C’est vous qui jetez de l’huile sur le feu en disant des choses comme ça.” Selon lui, les Français “ne supporteront pas” d’entendre un discours si pessimiste. Jérôme Béglé, directeur adjoint de la rédaction du Point, lui, se montre bien moins alarmiste. “Les restaurants n’ouvriront pas avant début avril, et les cafés-bars, ce ne sera pas avant juin”, a-t-il déclaré, avant d’être contredit par le présentateur. De quoi agacer franchement Ivan Rioufol : “Dans ce cas-là, qu’on arrête de vivre dès à présent.”

Une dent contre le couvre-feu

Connu pour ses coups de gueule, Pascal Praud ne se prive jamais de fustiger le gouvernement. Le 13 janvier dernier, comme nous vous le révélions, l’animateur s’est une nouvelle fois emporté contre la gestion de la crise sanitaire. En ligne de mire, le couvre-feu imposé à 18 heures dans toute la France. Pratiquer des activités extra-scolaires deviendrait ainsi compliqué pour les enfants et adolescents, inscrits en club. “Tu as l’impression que ceux qui nous gouvernent ne savent pas qu’il y a des gosses qui vont s’entrainer du lundi au vendredi après l’école. Alors est-ce que les ministres ont des enfants entre 11 et 15 ans ? Je n’en suis pas sûr”, a-t-il regretté. Avant d’asséner : “Si tu fais le couvre-feu, ils n’iront plus s’entrainer. Ça me rend fou cette histoire de sport. Franchement, ce n’est pas bien pour les enfants.”

Article écrit avec la collaboration de l’agence 6Medias

Crédits photos : Capture d’écran CNews

Source: Lire L’Article Complet