VIDEO – Didier Raoult tenté par la politique ? Sa réponse cash à Laurence Ferrari

Le mandat de Didier Raoult à la direction de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée prendra fin à la rentrée. Alors que son avenir est incertain, le microbiologiste a supprimé la piste d’une possible reconversion en politique lors d’un entretien sur CNews, ce lundi 23 août.

Et si Didier Raoult démarrait une carrière politique ? C’est justement la question posée par Laurence Ferrari au professeur, invité sur La Matinale de CNews, ce lundi 23 août. Depuis plusieurs jours, l’avenir du microbiologiste est incertain, son mandat à la tête de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée se terminant le 1er septembre. Mais lorsqu’il s’agit d’imaginer un possible avenir en politique, sa réponse est claire et ne manque pas d’honnêteté : Ce sont des choses qui ne m’intéressent pas. Je suis frappé par le peu de pouvoir réel qu’on les gens qui font de la politique”, a-t-il expliqué.

Découvert par le grand public au début de la pandémie de Covid-19, Didier Raoult est chef de service du centre hospitalier depuis 32 ans : Je suis le professeur le plus ancien de ce pays, cela fait un moment que ça dur”, a-t-il déclaré avec humour. Mais la politique ne fait pas partie des futures “ambitions” du directeur de l’IHU Méditerranée : “Je l’ai dit et je le répète. Je ne saurais pas faire parce que ce ne sont pas des questions qui sont guidées par la rationalité ou la compréhension des phénomènes”, a-t-il répondu à Laurence Ferrari. Le professeur a d’ailleurs une vision bien particulière de la politique : “La déraison liée à l’impression qu’on a tous les pouvoirs et qu’on se prend pour Dieu. Je suis frappé de voir ça.”

Didier Raoult : «Ça fait 32 ans que je suis chef de service […] Cette activité-là me pèse maintenant», dans #LaMatinale pic.twitter.com/upOHWrDWEu

“J’ai réalisé ce que je devais faire”

À 69 ans, Didier Raoult est plus que jamais proche de la retraite. Nostalgique, le microbiologiste a évoqué un “sentiment d’avoir réalisé ce que je devais faire”, dans La Matinale de CNews. Le poste de directeur est décidé par le conseil d’administration via un vote. Mais pas de quoi s’enflammer : “Je ne me présente pas à la présidence de la République, il y a 20 personnes et on les connaît”, a-t-il précisé. La décision finale n’est donc pas entre les mains du professeur. Quoi qu’il en soit, sa carrière hospitalière prendra bien fin le 1er septembre.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet