VIDÉO – « C’est pas des bons Français ? » : accrochage entre Patrick Cohen et Jordan Bardella

Sur le plateau de C à vous, ce mardi 23 février, Jordan Bardella a taclé les militants d’Europe Ecologie-Les Verts, en assurant qu’ils souhaitent que l’on “abandonne nos libertés”.

A propos de

  1. Jordan Bardella

  2. Anne-Elisabeth Lemoine

  3. Patrick Cohen

C’est officiel depuis ce lundi 22 février, les cuisines des écoles primaires de Lyon doivent désormais proposer des menus sans viande aux jeunes écoliers. Il n’en fallait pas plus pour qu’un scandale éclate. Ce 23 février, Anne-Elisabeth Lemoine a accueilli sur le plateau de C à vous Jordan Bardella. Le député européen et vice-président du Rassemblement National en a profité pour réagir à cette décision prise par les écologistes et il n’a pas mâché ses mots. “Je trouve que les Verts sont des peine-à-jouir, qui sont en train d’instiguer une espèce de totalitarisme et qui détestent absolument tout”, a-t-il lancé.

Interloquée par ses propos, l’animatrice télé lui a demandé s’il pense cela de tous les végétariens. “Non, je parle des militants d’Europe Ecologie-Les Verts”, a précisé l’homme politique de 25 ans, en estimant que ces derniers tentent de “faire croire que c’est en abandonnant nos libertés (…) qu’on pourra sauver la planète”. Selon lui, les membres du parti des écologistes, créé par Daniel Cohn-Bendit, “ne se rendent pas compte que pour beaucoup d’enfants dans notre pays, dont les parents n’ont pas beaucoup de moyens, la cantine est la seule possibilité pour eux de manger de la viande”. Jordan Bardella a ainsi soutenu que “cette polémique est scandaleuse, mais qui vient s’inscrire dans une longue série de polémiques”.

Des “apôtres de la fin du monde”

“Les Verts détestent nos traditions… Ils s’en sont pris aux sapins de Noël, ils ont voulu interdire le Tour de France etc…”, a-t-il poursuivi, rapidement coupé par Patrick Cohen. Le journaliste de 58 ans lui a demandé si, en version vulgarisée, son discours voulait dire que “ce ne sont pas des bons Français”. Sans confirmer cette tournure de phrase, l’ancien porte-parole du RN a répété que les Verts “détestent les sapins de Noël et que maintenant ils s’attaquent aux enfants”, mais aussi qu’ils sont des “apôtres de la fin du monde”. Anne-Elisabeth Lemoine n’a pas pu s’empêcher de le reprendre en soulignant qu’ils “expliquent que pour éviter le réchauffement climatique, il va falloir réduire notre consommation de viande” et que c’est donc “tout le contraire…” de ce qu’il insinue.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Capture d’écran France 5

Autour de

Source: Lire L’Article Complet