Qui est Thomas Mustin, interprète de Patrick Dils dans « Je voulais juste rentrer chez moi » sur France 2 ?

Ce 22 février, France 2 rediffuse le téléfilm Je voulais juste rentrer chez moi, adapté du récit autobiographique de Patrick Dils. C’est l’acteur belge Thomas Mustin, alias Mustii, qui a eu la lourde tâche d’incarner à l’écran l’homme devenu célèbre pour avoir été victime d’une terrible erreur judiciaire.

Une affaire qui a eu un grand retentissement. En septembre 1986, les corps sans vie de deux enfants sont découverts sur un talus de chemin de fer, à Montigny-lès-Metz, en Moselle. A l’époque, la police soupçonne un adolescent de 16 ans, Patrick Dils. Bien que clamant son innocence, le garçon est condamné à la perpétuité en 1989, puis à 25 ans de réclusion. En 2002, après quinze ans de détention, il est acquitté à Lyon, victime de l’une des erreurs judiciaires les plus graves reconnues en France. Une histoire rocambolesque au coeur du téléfilm Je voulais juste rentrer chez moi, rediffusé ce 22 février sur France 2 et inspiré du livre autobiographique du même nom de Patrick Dils, publié en 2002.

Pour incarner l’adolescent condamné à tort, le réalisateur Yves Rénier a fait le choix de Thomas Mustin, un artiste belge né en 1990, à la fois comédien, metteur en scène et chanteur connu sous le pseudonyme de Mustii. Un rôle ambitieux pour le jeune homme, qui sortait en parallèle son premier album. “La production voulait quelqu’un dont le visage était inconnu en France, pour que le spectateur crée son imaginaire”, se souvient Thomas Mustin, auprès de nos confrères de La DH, en 2017. Un visage inconnu, impressionné par sa rencontre avec celui qu’il a interprété à l’écran. “Ma rencontre avec Patrick Dils m’aura marqué à vie. Je ne voulais pas le rencontrer avant le tournage, pour ne pas me mettre trop d’a priori en tête. (…) La première fois qu’il est venu, j’étais dans le box des accusés, au tribunal, et ce fut très émouvant, raconte-t-il.

Un Magritte en 2019

Avant d’incarner Patrick Dils, le jeune homme a commencé sa carrière au théâtre, jouant notamment le rôle de Benvolio dans Roméo et Juliette, de William Shakespeare, avant de faire ses débuts à la télévision, dans A tort où à raison d’Alain Brunard, en 2012, puis en continuant trois ans plus tard dans La Trêve de Matthieu Donck. A l’aise dans des rôles divers, Thomas Mustin a tourné pour Pascal Chaumeil (Un petit boulot) et Julia Ducournau (Grave), avant de remporter en 2019 le Magritte (l’équivalent des César belges) du Meilleur espoir masculin pour le film L’Echange des princesses, où il joue le rôle du duc de Condé.

En parallèle d’une carrière florissante à la télévision et au cinéma, le comédien s’est bâti une jolie réputation dans le monde de la musique. Ses premiers EP, où il propose un son électro-pop, chanté en anglais, lui permettent de remporter en 2016 le trophée de la révélation de l’année lors des D6bels Awards, l’équivalent de nos Victoires de la musique, et d’enchaîner les tournées, dont la dernière s’est achevée en 2019.

Crédits photos : ALAIN ROLLAND/ IMAGEBUZZ/ BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet