« On avance ! » : Richard Bohringer évoque sa longue guérison du cancer

Dans une interview accordée au Midi Libre, Richard Bohringer revient sur son long combat contre son cancer du système nerveux. Une épreuve qui l’a profondément marqué.

Il est désormais loin le temps de la maladie. En avril 2014, Richard Bohringer se voyait obligé d’arrêter sa tournée théâtrale pour la pièce J’avais un beau ballon rouge, dans laquelle il jouait depuis un an. La raison de cette interruption soudaine ? La déclaration d’un cancer du système nerveux. Après plusieurs années de combat, sa fille, Romane Bohringer, avait confirmé en 2018 auprès de Gala sa guérison. C’est un sacré combattant. C’était un gros coup dur, mais Il s’en est sorti assez miraculeusement“, s’enthousiasmait la comédienne. Mais aujourd’hui, que reste-t-il de cette épreuve ? Des traces encore indélébiles, comme le dévoile Richard Bohringer dans un entretien accordé à Midi Libre.

Vous savez, ce genre de trucs reste longtemps. Il reste très longtemps inscrit, c’est un peu invasif quand même”, raconte le comédien de 78 ans, auprès de nos confrères. “On ne peut pas transcrire aussi facilement la souffrance, la douleur, les choses comme ça en se disant que c’est derrière.” Et de conclure sur le ton de l’humour : Mais bon, on avance, camarade !” Malgré cette dernière note optimiste, l’acteur semble toujours marqué par l’épreuve qu’il a subie. Il révèle ainsi s’émouvoir de certaines choses. “Tout appartient à l’existence. Je prends là où ça passe. J’essaie que rien ne m’échappe des bonnes choses, j’essaie…”, déclare-t-il.

Des projets à foison

C’est peut-être pour cela que Richard Bohringer a multiplié les projets. S’il a prévu d’écrire pendant l’été, il sera également l’invité d’honneur du 25e Festival du polar de Cognac, organisé du 16 au 18 octobre 2020. Le comédien va également tourner à la rentrée dans un “feuilleton” réalisé par sa fille, Romane Bohringer. Lui, qui s’était fait rare sur grand écran, sera à l’affiche du prochain film de Maxime Roy, qui raconte notamment le parcours d’un père de famille, ancien junkie. Le long-métrage est à découvrir en 2021.

Crédits photos : Christophe Aubert via Bestimage

Source: Lire L’Article Complet