Le prince George envoyé en pension… Charlotte va-t-elle supporter la séparation ?

À l’approche de la future rentrée scolaire du prince George, les spéculations sur sa nouvelle école continuent. D’après les dires, le couple de Cambridge a pour option d’envoyer leur fils aîné en pension. Mais comment sa soeur Charlotte va-t-elle supporter la séparation ?

Ira, ira pas ? Certains experts royaux affirment que le prince George pourrait quitter Londres l’année prochaine pour fréquenter un pensionnat dans le Berkshire. Le prince William et Kate Middleton auraient recherché des écoles et des biens immobiliers dans cette région. Un autre élément alimente les spéculations sur son inscription en pensionnat selon le site du magazine OK! Le jeune royal aura huit ans ce 22 juillet, ce qui lui donnera le même âge que son père lorsqu’il a commencé à fréquenter l’école Ludgrove dans le Berkshire.

Pour d’autres, le prince William ne prévoit pas que son fils aîné suive ses traces et donc parte en pensionnat. Les Cambridge envisagent différentes options et pas seulement celles traditionnellement favorisées par la famille royale. En attendant de savoir où ira étudier le prince George, un expert royal s’est intéressée à la séparation avec la princesse Charlotte. Selon lui, s’il est envoyé en pensionnat, son frère “manquera” à la jeune fille, mais sa nature “extravertie” garantira qu’elle ira bien. Gertrude Daly, qui dirige le blog Gerts Royals, a déclaré que Charlotte “semble être une enfant très indépendante.” Et malgré l’absence de son frère, “la princesse Charlotte aura ses amis, son petit frère, ses parents, et sa nounou.”

Les enfants Cambridge : une éducation royale

À l’heure actuelle, George et sa sœur, la princesse Charlotte, fréquentent la Thomas’s Battersea Prep School à Londres, tandis que le plus jeune des enfants de Cambridge, le prince Louis, âgé de trois ans, fréquente la Willcocks Nursery à Kensington. Et si le couple Cambridge n’est pas encore sûr de l’endroit où leur garçon sera à la rentrée, c’est grâce à leur statue. Ils n’ont pas besoin de se précipiter et de prendre une décision hâtive, comme l’a déclaré l’experte royale Ingrid Seward dans les colonnes de OK! : “Je doute que la famille royale doive être inscrite sur des listes d’attente, alors elle n’aura pas besoin de précipiter sa décision de l’inscrire ou non.” Kate Middleton et le prince William ont encore le temps de savoir s’ils supporteront d’être éloigné de leur progéniture ou si une entorse à la tradition s’impose.

Crédits photos : BEST_IMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet