« De l’animosité » dans Affaire Conclue ? Sophie Davant évoque les coulisses

Dans les colonnes de Télé 2 Semaines, Sophie Davant est revenue sur les tensions qui peuvent parfois exister en coulisses entre les acheteurs de l’émission Affaire conclue.

A propos de

  1. Sophie Davant

Affaire conclue est l’émission phare de France 2. Chaque jour, les acheteurs se retrouvent sur le plateau et font des offres à des vendeurs. Il y a parfois des petites taquineries, des prises de bec qui font partie du show. Un départ s’est fait aussi avec perte et fracas : celui de Pierre-Jean Chalençon, écarté alors que le célèbre acheteur multipliait les polémiques. Aux commandes de l’émission, Sophie Davant s’est confiée sur l’ambiance qui règne au sein du programme. “Je joue un rôle de grande sœur en les calmant et en expliquant qu’on ne peut pas faire n’importe quoi publiquement. Je pense à Pierre-Jean Chalençon mais pas seulement. Je regrette d’ailleurs que Pierre-Jean ne soit plus là, il manque à l’émission, mais ce n’est pas faute de l’avoir alerté à plusieurs reprises…”, a-t-elle révélé dans Télé 2 Semaines, en kiosques ce lundi 14 décembre.

L’animatrice de 57 ans a ensuite évoqué les acheteurs de l’émission. “ll y a forcément des “historiques”, comme Julien Cohen ou Caroline Margeridon. Mais c’est très important d’avoir également des petits nouveaux performants, comme Damien Tison. L’équipe ne cesse de se renouveler et on fait tout pour qu’il y ait un mélange de personnalités différentes. Ce n’est pas toujours facile à gérer. Il y a parfois des susceptibilités, des animosités et des clans. Les acheteurs sont livrés au vedettariat et il peut y avoir des excès”, a-t-elle expliqué dans les colonnes du magazine.

“J’ai découvert un nouvel univers”

Depuis qu’elle a accepté de présenter Affaire conclue, le programme a radicalement changé la vie personnelle de Sophie Davant. “Juste avant, j’ai animé pendant sept ans l’émission Toute une histoire, où je traitais de sujets lourds, compliqués. Sur le coup, je ne me rendais pas compte que c’était plombant. J’en ai pris conscience seulement après : j’ai réalisé à quel point j’étais “alourdie” par tout ça. Affaire conclue m’a permis de retrouver beaucoup de légèreté. J’ai découvert un nouvel univers, avec des gens passionnés et curieux. J’ai fait de superbes rencontres et noué des amitiés fulgurantes, comme avec les commissaires-priseurs Patricia Casini-Vitalis et Delphine Fremaux-Lejeune par exemple”, a-t-elle conclu.

Crédits photos : BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet