Charles Trenet, qui est son héritier Georges El Assidi ?

Charles Trenet est mort le 19 février 2001, à l’âge de 87 ans. Comme les téléspectateurs vont le découvrir dans l’émission Héritages, diffusée ce jeudi 14 janvier sur NRJ12, le chanteur a légué sa fortune à son secrétaire particulier et ami de longue date Georges El Assidi.

A propos de

  1. Charles Trenet

Un héritier ruiné ? Deux ans avant sa mort, survenue le 19 février 2001, Charles Trenet, qui fait l’objet d’un reportage ce jeudi 14 janvier sur NRJ12, a signé un testament, dans lequel il désignait Georges El Assidi, son secrétaire particulier, confident et ami, comme son unique héritier. Une fortune qui comprenait plusieurs propriétés situées dans le Sud-Est de la France, ainsi qu’environ 500.000 euros de droits d’auteur. En 2006, le principal intéressé avait confié la gestion du patrimoine du “fou chantant” à une société danoise dirigée par le Français Maurice Khardine et l’avocat danois Johan Schlüter. Comme le rapportait Le Figaro en 2012, l’ancien assistant du chanteur aurait cédé l’équivalent de 4,5 millions d’euros de biens à Maurice Khardine. Une somme colossale qui comprenait, entre autres, la villa historique de Charles Trenet, située sur la Côte d’Azur, et une maison à Aix-en-Provence.

Problème : Georges El Assidi a fait savoir qu’il n’avait “rien touché en contrepartie” et a accusé les deux dirigeants de la société danoise d’escroquerie. “Mon voeu, c’est de sauver le patrimoine”, se défendait à l’époque le légataire universel du chanteur, qui a perdu les droits d’auteur générés par les œuvres de Charles Trenet ainsi que ses droits sur les biens immobiliers d’Antibes et d’Aix-en-Provence. En 2012, auprès de l’AFP, il se confiait sur ses difficultés financières, affirmant “vivre du RSA” et être “logé à titre gratuit” chez des amis en attendant de pouvoir se retourner. En plus de s’être retrouvé au coeur d’un imbroglio judiciaire depuis qu’il a cédé son héritage à cette société danoise, il a également du affronter devant les tribunaux la famille de l’interprète de La Mer.

Georges El Assidi “déçu” par la justice

En 2008 et 2009, Lucienne et Wulfran Trenet, la demi-soeur et le neveu de Charles Trenet, ont déposé plainte contre Georges El Assidi pour “abus de faiblesse”, persuadés que ce testament avait été rédigé sous la contrainte. Deux ans plus tard, ils l’ont assigné au civil, réclamant la nullité du testament. Comme l’a rappelé Le Figaro, “aucune des plaintes n’a abouti”. Après sa défaite devant le tribunal de grande instance, Lucienne Trenet a bien tenté de revenir à la charge en faisant appel. En vain.

En 2015, l’héritier de Charles Trenet a une nouvelle fois fait face à la justice, lorsque celle-ci a rendu une décision favorable aux deux dirigeants de la société danoise avec qui l’ancien secrétaire particulier du chanteur était en conflit depuis des années. Comme le rapportait Le Parisien au moment des faits, les deux hommes ont été relaxés en appel pour les faits d’escroquerie. “Une décision plus que décevante”, avait souligné l’avocat de l’héritier Me Francis Pudlowski. Aux yeux de la justice, Georges El Assidi avait pleinement conscience de ce qu’il signait en 2006. Une bataille judiciaire de plusieurs années, qui fait tristement écho à l’une des chansons de Charles Trenet, intitulée L’héritage infernal

Crédits photos : ROBERT FAGES / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet