Annie Cordy : qui est sa nièce Michèle qui défend sa mémoire ?

Pendant près de vingt ans, la chanteuse Annie Cordy vivait sous le même toit que sa nièce et manageuse, Michèle Lebon, dans sa maison à Vallauris. Qui est cette femme qui la surnomme “ma petite mère” ?

A propos de

  1. Annie Cordy

Annie Cordy ne reviendra jamais. Six mois après son décès, sa nièce Michèle Lebon commence seulement à le réaliser. Elle est pourtant celle qui a alerté les pompiers quand la chanteuse, danseuse et meneuse de revue belge a fait un malaise cardiaque, qui lui a été fatal, en septembre dernier. Depuis, celle que l’artiste surnommait “Mimis’efforce de vivre sans elle dans la maison à Vallauris, dans les Alpes-Maritimes, qu’elles ont partagée pendant plus de vingt ans. C’est à cet endroit que la star a rendu son dernier souffle. Mais son ex-assistante et manageuse refuse de plier bagages. “Chaque pièce me rappelle quelque chose, c’est évident. Mais en même temps, c’est chaleureux, car j’ai l’impression de sentir sa présence”, a-t-elle confié à nos confrères de Ciné-Télé-Revue, en décembre dernier. Michèle Lebon trouve en effet “agréable de rester dans ce lieu rempli de souvenirs. Toutefois, sa nièce reconnaît vivre, de temps à autres, des moments de blues.

Aux yeux de Michèle Lebon, Annie Cordy n’était pas simplement sa tante. Elle représentait bien plus que ça ! “Je l’appelais ma petite mère, a-t-elle expliqué, toujours auprès du magazine. Avant de préciser : “Elle était la petite sœur de ma maman, décédée en 2010. Annie était ma marraine également, une responsabilité qu’elle a prise très au sérieux depuis ma naissance.” Les deux femmes ont donc développé, au fil des années, une complicité hors-du-commun. D’ailleurs, la chanteuse et la fille de Jeanne, sa sœur aînée, ne restaient jamais longtemps loin l’une de l’autre. “On était tellement fusionnelles, tout le temps ensemble”, s’est-elle souvenue. Mais pourquoi les deux femmes ont-elles été amenées à vivre sous le même toit ? Après avoir perdu son époux et manager François-Henri Bruno en 1982, l’interprète de Tata Yoyo s’est séparée de sa maison dans l’Essonne, dans laquelle elle vivait seule avec sa secrétaire. “Au même moment, sa secrétaire a pris sa retraite. J’ai commencé alors à aider Annie, car je m’étais retrouvée célibataire au même moment. On était deux femmes seules. Elle m’a proposé de devenir son assistante et j’ai été vivre avec elle”, a expliqué Michèle Lebon. Et elles ne se sont plus jamais quittées !

Michèle Lebon lui a donné “une fin de vie exceptionnelle”

Annie Cordy n’est plus là pour évoquer cette relation unique qu’elle partageait avec sa nièce. Mais la chanteuse s’était déjà confiée sur le sujet dans les colonnes d’Ici Paris en 2014 : “Avec ma nièce Mimi, la fille de ma sœur, c’est l’amour total, on se complète. J’ai une chance inouïe, ça fait douze ans qu’elle vit avec moi, que je me repose sur elle.” Ravie de vivre avec Michèle Lebon, Annie Cordy se réjouissait d’ailleurs d’avoir “une fin de vie exceptionnelle”.

Article écrit avec la collaboration de l’agence 6Medias

Crédits photos : Bruno Bebert / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet